Vue d'ensemble de la suite

Voici l’évènement tant attendu depuis des mois, la révélation du nouveau siège (de la nouvelle « Suite » devrais-je dire) de la classe « La Première » d’Air France.

Début 2013, Alexandre de Juniac, PDG d’Air-France KLM voulait replacer le client au centre des investissements de la compagnie et détrôner Ethiad ou Singapore Airlines en termes de qualité de service.

La conférence de presse est l’aboutissement du travail de conception des nouvelles cabines Air France long-courrier, les cabines Economy et Premium Economy ayant été présentées lors du salon IFTM Top Résa en septembre dernier (lien sur le site de mon excellente consoeur Sophie Figenwald), et la cabine Business ayant été présentée à la presse le 4 février dernier.

Le siège : Bigger, better, stronger

L’espace de 3 m2 est le plus grand jamais attribué par Air France à ses voyageurs, qu’elle que soit la classe de voyage.

Le siège dispose de tous les attributs d’un siège de première classe façon 2014 : une inclinaison à 180 degrés, une longueur de plus de 2m et une largeur de 77 cm qui en ont un véritable lit, arboré d’une couette Sofitel MyBed d’excellente qualité. Seul un petit matelas manque à l’appel pour reconstituer un véritable lit des cieux.

Si certes le siège n’a pas la largeur d’un siège Singapore Airlines, ses lignes épurées lui confèrent une certaine élégance et les couleurs claires renforcent la luminosité de la cabine.

Une confidentialité renforcée grâce à un système de rideaux inédit et efficace

Si Air France rêvait de mettre à disposition de ses clients La Première une suite, elle l’a fait de manière intelligente, avec un système de rideaux permettant une isolation totale pendant le sommeil, chose qu’aucune suite, généralement pourvue de portes coulissantes, qui ne permettent qu’une séparation imparfaite car n’arrivant pas jusqu’en haut.
Ces rideaux sont donc une option intelligente qui permet à Air France de se différencier ses concurrents.
Reste cependant à voir l’intégration de ces différentes suites dans une même cabine, notamment pour les futures suites centrales.

Une signature à la française renforcée par de nouveaux matériaux plus nobles

Air France met en exergue la qualité des matériaux utilisés non seulement sur le siège, mais aussi dans les revêtements de la cabine elle-même : cuir ou suède sont de la partie.
La vaisselle, plus moderne, a également été revue, ainsi que la trousse de toilette proposée désormais par Givenchy.

Une ambition partiellement relevée

Clairement, le siège présenté est un bond dans le confort par rapport à la cabine Première existante sur Air France : les matériaux nobles utilisés, ainsi que la privacy créée par les rideaux sont des atouts différentiants.

Cependant, Air France est encore loin d’atteindre l’objectif fixé par Alexandre de Juniac : Dépasser Singapore Airlines ou Ethiad. Si certes, le concept de suites fermées ne plait pas à tout le monde, Ethiad vient de présenter ses nouvelles suites qui équiperont son A380 en décembre prochain. Et là, je ne vois pas qui pourrait ne pas aimer : lignes épurées, espaces individuels suffisamment grands pour ne pas renforcer la claustrophobie. Ethiad vient de mettre un nouveau standard en pratique, qu’Air France aura du mal à atteindre dans la prochaine décennie.

Le test

Promis, d’ici la fin de la semaine, je posterai un article avec plein de photos ainsi qu’un test de la cabine.
Mais pour finir, un petit diaporama.

Ce diaporama nécessite JavaScript.