Nous sommes à quelques semaines de l’arrivée de l’Apple Watch et il est temps de se demander si et, le cas échéant, comment les compagnies aériennes vont s’approprier le nouveau produit d’Apple au service de leur  expérience passager.

Mais avant de parler montre, faisons un rapide flashback sur l’histoire du mobile. Personne n’imaginait il y a 10 ans qu’il soit possible un jour de réserver, s’enregistrer, dématérialiser tout le dossier voyage à l’aide d’un téléphone. Puis vint l’iPhone, offrant des possibilités nouvelles rapidement copiées au point d’avoir imposé un nouveau standard en terme d’expérience mobile.

Les compagnies aériennes ne veulent pas laisser passer le train de l’Apple Watch

Les compagnies ont peu à peu sorti leur applications qui se sont sophistiquées au fil des années. Même si une minorité reste relativement basique et pauvre en expérience comparées aux standards du marché, les applications des compagnies se sont améliorées et enrichies de manière impressionnante au fil du temps. Et pour cause : en moins de 10 ans le téléphone mobile est passé de canal de complément à point de contact essentiel avec le client. Le gadget est devenu un actif stratégique qu’on gère de plus en plus en interne alors qu’à ses débuts la tentation de l’externaliser comme toute « simple » campagne de communication était forte.

On nous promet que la montre connectée sera le prolongement logique du mobile et au vu du succès de ce dernier les compagnies ne peuvent pas se permettre de rater le train. Les annonces se sont donc succédées depuis la présentation de l’Apple Watch.

Air France a annoncé le mois dernier lors d’un événement dédié à l’expérience voyageur en aéroport que la compagnie disposerait d’une application Apple Watch dès sa sortie sans, pour l’instant, préciser quelles seraient les fonctionnalités proposées.

easyjet-apple-watchEasyJet a annoncé également la disponibilité de son application. Elle permettra de recevoir les informations pré-embarquement, les taux de change et conditions météo à destination, le statut des vols et de disposer d’un compte à rebours jusqu’au prochain vol (ce dernier point relevant plus du gadget qu’autre chose.

 

Idem chez Emirates

emirates-apple-watch

La compagnie de Dubai proposera les fonctionnalités suivantes : voyages à venir, informations en temps réel sur les vols, notifications des changements de porte d’embarquement et tapis bagages, accès aux cartes d’embarquement.

On peut également imaginer des services localisés basés sur la technologie iBeacon. Déjà proposés sur iPhone par certaines compagnies dans  certains aéroports comme Virgin Atlantic à Heatrow et easyJet dans plusieurs aéroports dont Charles de Gaulle, le dispositif permet de recevoir peu ou prou les mêmes informations que celles énoncées plus haut et – plus intéressant – de se faire guider dans l’aéroport.

Apple Watch : il manque le cas d’usage qui fait « Wow »

On le voit bien il s’agit essentiellement de déporter vers un écran nouveau des informations qui étaient déjà disponibles sur le téléphone. Alors même si je ne conteste pas le coté « pratique » je suis toujours à la recherche du cas d’usage unique qui provoquera l’effet « Wow! ». Et je ne le trouve pas.

Peut être du coté d’Apple Pay pour payer un service supplémentaire, une franchise bagage, un siège « plus », à la dernière minute quand on est chargés, pressés et que sortir son portefeuille et sa carte bancaire puis payer relève du parcours du combattant ? Pourquoi pas.

Quoi qu’il en soit il sera intéressant de garder un œil sur le sujet. En effet il est certain que le marché des « wearable » va apporter une quantité d’opportunités à l’industrie du voyage pour proposer de nouveaux services et de nouvelles expériences. Je suis également certain que l’Apple Watch sera un succès commercial tant l’attente et la curiosité sont fortes mais pour autant croire au tsunami annoncé. En tout cas pas dans un premier temps, pas avec cette première version, pas tant qu’il faudra recharger sa montre tous les deux jours.

Mais ce sera sûrement le début de quelque chose qui, s’il mettre plus de temps à décoller que le mobile, est une lame de fonds à moyen terme.

Et vous ? Quels services, usages attendez vous d’une Apple Watch dans le cadre de votre expérience voyageur ? Vous envisagez de vous laisser tenter dès sa sortie ou vous préférez attendre encore un peu ?

  • Olivier Delestre

    C’est fou de voir Emirates sauter sur l’occasion « Apple Watch » pour lancer son expérience digitale, somme toute assez pauvre pour le moment.
    Au final, tout sera une question de prix de la montre, qui, pour le moment, reste inaccessible pour ses modèles portables en toutes circonstances, au commun des mortels.