Comme les compagnies du Golfe, Turkish Airlines continue sa montée en gamme en Business sur le soft product en introduisant un Chauffeur Service, à l’instar d’Emirates ou Etihad.
Son but : concurrencer ces compagnies et offrir un service de bout en bout, de la porte de votre domicile à votre point de destination final.

Un service réservé aux passagers à très haute contribution

C’est l’un des points faibles du service : si l’offre est claire chez les concurrents, à savoir avoir un billet payant en Business ou First class, c’est tout de suite beaucoup moins évident chez Turkish : seuls les passagers réservés en classe C ou D (les plus élevées en Business) y ont accès.
Résultat : tous les tarifs promotionnels et attractifs sont exclus.

Inéligibilité des tarifs discounts précisée dans les CGV du service
Inéligibilité des tarifs discounts précisée dans les CGV du service

Et, cerise sur le gâteau, Turkish Airlines ne permet pas sur son site de sélectionner ces classes particulières à la réservation.

Un nombre de villes desservi encore restreint

Autre point faible de l’offre, c’est le nombre de villes desservi. Très faible :

  • Sur le continent américain (50 miles autour de l’aéroport) :
    • Toronto
    • Montreal
    • Houston
    • New York
    • Chicago
    • Los Angeles
    • Miami
    • Boston
    • Washington
    • San Francisco
  • Au moyen orient (80 miles autour de l’aéroport) :
    • Dubaï
    • Koweit

Là, nous sommes très loin de ce que proposent les compagnies du Golfe, notamment dans la desserte de l’Europe, grande oubliée (pour le moment) de l’offre de TK.
Soyons attentifs aux annonces des prochaines semaines à ce sujet.

Un processus de réservation très simple

Bien que le site internet de Turkish Airlines soit en pleine refonte, la réservation est très simple, via le numéro de PNR et le nom dans la zone My Booking du site de la compagnie.
Comme le site internet étant en pleine refonte, on peut imaginer une intégration plus profonde lors de la visualisation de la réservation.

En conclusion : oui, mais…

C’est un service intéressant qui replace Turkish Airlines sur les pas de la concurrence en termes de service à la clientèle Business. Mais le faible nombre d’escales desservies et sa restriction aux classes tarifaires les plus élevées sont de vrais freins à son expansion.